lettre de Remi Pauvros sur le conflit du Fennec

Posté par lefenneccgt le 28 mars 2008

28 mars 2008 la nécociation sur le Contrat d’objectif et de  moyen que fait l’association le Fennec ?

Maubeuge, le 31 mai 2007

Communiqué de Rémi PAUVROS, Vice – Président du Conseil général
Relatif à la sortie de crise au Fennec


« Comme convenu, j’ai organisé ce jeudi 31 mai une rencontre réunissant Monsieur DESPRES, Vice – Président du Conseil Général en charge des Personnes Handicapées, Monsieur DRONSART, conseiller Général du canton de Maubeuge Sud, Messieurs PREUX et GRUSELLE, représentants syndicaux du Fennec ainsi que quelques salariés, Monsieur BONNECHER, Président du Fennec et Mr SCHAEFFER, Directeur Général Adjoint du Conseil Général du Nord afin d’aborder le dossier du Fennec.

Cette rencontre a permis de trouver une solution au conflit en cours.

A notamment été confirmé le maintien définitif des 9 emplois créés et embauchés suite à l’agrandissement de la structure. Ces 9 emplois sont financés à compter du 1er janvier 2007.

A partir de fin juin, va être engagée une négociation entre l’association et le Conseil Général du Nord. Cette négociation portera sur l’établissement pour la fin d’année 2007 d’un contrat d’objectifs et de moyens et permettra de fixer les moyens alloués à l’association pour les 3 années à venir.

A également été confirmée la participation du Conseil général à la réalisation de travaux dans la cuisine de l’établissement par le biais de subvention, et de contributions prévues dans les budgets à venir.

Toutes les parties présentes, à savoir la présidence du Fennec, les représentants des salariés et le Conseil Général, ont exprimé leur satisfaction par rapport aux solutions proposées.

Je tiens à saluer particulièrement l’accord trouvé qui bénéficiera aux personnes handicapées prises en charge par cet établissement reconnu pour la qualité de son action.»

Les salariés du Fennec mardi à Lille

jeudi 24.05.2007, 10:33

Mardi, salariés et syndicats en grève du foyer pour handicapés Le Fennec se rendront à Lille, au siège du conseil général. Ils y déposeront symboliquement leur plan de sauvegarde pour l’emploi.

29 mars, 29 mai. Deux mois se seront écoulés depuis les engagements du conseil général (1), quand syndicats CGT-FO et salariés du Fennec iront protester vendredi, rue Delory. Sur le parvis, ils organiseront un barbecue. En prenant soin de ne pas se brûler puisque le Département, par la voix de son président Bernard Derosier, a durci sa position. Philippe Dronsart s’en est fait l’écho : « Le conseil général considère qu’il a fait son travail par rapport à son engagement du mois de mars. Nous renvoyons dorénavant à une décision contractuelle, à prendre entre les salariés et le président du foyer. » Ledit président, Jean-Luc Bonnechère, n’a pas souhaité commuiniquer. Il attend de rencontrer, le 30 mai, les services de tarification du conseil général.
Tout juste a-t-il déclaré vouloir « gérer le conflit avec sérénité ». Une non-prise de décision qui a le don d’irriter Fabrice Preux, délégué CGT : « Nous envisageons de déposer une plainte contre lui, s’il persiste dans son mutisme. Un président se doit de consulter le comité d’entreprise. »

  • J. CA.

> 1.- Le 29 mars, le conseil général s’était engagé à pérenniser les neuf emplois créés au moment de l’extension du foyer. Et une discussion devait s’ouvrir au sujet des 2,5 postes supplémentaires, réclamés par les syndicats, qui craignent par ailleurs un non remplacement des départs en retraite, dans les six ans à venir.

La Voix du Nord

Laisser un commentaire

 

loi malraux versailles |
Mairie de Grépiac |
Abel Desestress |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les nouvelles "Lettres de N...
| miloudmedj
| L' ÎLE DANS L'ÎLE