700 000 manifestants en France

Posté par France Insoumise le 23 mai 2008

    350 à Maubeuge plus de 10 000 à Lille, les manifestations ont été une réussite les cortéges composés de salariés du privé et du public. Salariés en colère pour la réforme des retraites mais aussi sur le pouvoir d’achat.

       La Cgt amplement majoritaire dans les cortèges continue à être à la pointe de la contestation, les autres organisations syndicales l’ont rejointe et nous nous réjouissons des manifs unitaires. Il reste à tenir bon  

     Le gouvernement continu lui à faire le sourd, mais il ne pourra le faire longtemps il faut que la lutte continue.

     la colère gronde dans ce pays, gouverner pour les actionnaires au détriment des travailleurs.

    Il faut continer à unir tous les catègories pour construire le rapport de force.      

Publié dans Actues, lutte | Pas de Commentaire »

Les manifs du 22 dans le Nord

Posté par France Insoumise le 21 mai 2008

10 heures Maubeuge Place de la Mairie puis départ en bus pour Lille

10 heures Valenciennes Sous Préfecture puis départ en bus pour Lille

10 Heures Douai Place d’ Armes puis départ en bus pour Lille

14 heures 30 Lille Porte de Paris (Manif régionale)

15 heures Dunkerque Place Jean-Bart

Publié dans Actues, lutte | Pas de Commentaire »

Pouvoir d’achat la graine de la colère

Posté par France Insoumise le 20 mai 2008

    Salaires bloqués, carburants en augmentation, loyers trop chers, produits alimentaires de moins en moins accessibles sont les facteurs de la paupérisation de la population.

     Pour un chômeur retrouver un emploi, n’est plus l’assurance d’améliorer sa situation, tant le problème des travailleurs pauvres devient aiguë. Des salariés sans domicile fixe, obligés de faire les poubelles pour se nourrir voilà l’image de la France de 2008.

     Pourtant le PIB (Produit Intérieur Brut) ne cesse de croître, 200 milliards d’Euros ont glissé du travail vers le capital, ceci à comparer avec les 11 milliards d’Euros de déficit de la sécurité sociale et les 5 milliards d’euros de déficit des retraites.

     Les entreprises du CAC 40 font des bénéfices faramineux, les riches payent de moins en moins d’impôts ou ont recours aux placements des richesses dans les paradis fiscaux.

     Le capital méne la lutte des classes en agissant sur les leviers économiques avec la collaboration des gouvernements, c’est leur rêve américain….

      Ils faut inverser le rapport de force entre le capital est le travail par la grève générale, nous n’avons pas le choix, il faut cesser d’écouter les médias aux mains du grand capital qui tentent de nous faire croire que les choix économiques sont inéluctables.

     depuis 1983 ont demande aux salariés, aux chômeurs de se serrer la ceinture, ont nous promet des lendemains meilleurs. En réalité la situation s’empire, le capitalisme à visage humain est une chimère.

     MANIFESTEZ

Luttez Ils veulent vous affamer

TOUS ENSEMBLE LE  22 ET APRES

     

Publié dans Actues, lutte | Pas de Commentaire »

Manif du 22 la mobilisation s’annonce importante!

Posté par France Insoumise le 19 mai 2008

    Les visites sur notre blog augmentent sensiblement depuis la grève du 15 mai 2008. Les personnes recherchent des infos sur le 22, la colére monte dans le pays sur le pouvoir d’achat et sur la poltique anti-sociale du gouvernement.

      Pour Maubeuge la manif du 22 à 10 heures sera suivi par un départ en bus pour Lille. Il ne suffit plus de se plaindre, nous devons lutter tous ensemble. venez nombreux le 22 à Lille et Maubeuge.

    La grève générale unitaire doit être à l’ordre du jour:

 répondez à notre nouveau sondage pour ou contre la grève générale

Publié dans Actues, lutte | Pas de Commentaire »

Un grand 22 mai aprés la Grève du 15 mai

Posté par France Insoumise le 16 mai 2008

    A la  tentative de division des Français, il faut répondre  par l’unité d’action

    Après la mobilisation du 15 mai des fonctionnaires et particulièrement des enseignants du public. Nicolas sarkozy en grand provocateur, propose la mise en place d’un service minimum, en supprimant des postes dans la fonction publique, il instaure un service minimum tout le long de l’année.

  Ce que les syndicats réclament avec les salariés c’est le service maximum au service des populations et des enfants.

  En grand diviseur, il monte le service public contre le privé, l’étranger contre le nationale, le cheminot contre le reste de la population.

   Mais sa politique de restriction et de destruction des acquis sociaux s’attaque à l’ensemble de la population.

    Le pouvoir d’achat est en chute libre par le blocage des salaires, que l’ont soit salariés du public ou du privé nous sommes touchés.

    Après s’être attaqué au régime des retraites des cheminots, les attaques se font sur le régime général.

     On demande aux salariés de travailler plus longtemps, alors que les jeunes sont confrontés au chômage, aux contrats précaires et n’ont pas accès au RMI avant 25 ans

       A la division nous devons répondre par l’unité et la solidarité des travailleurs des secteurs publics et du privés.

        le 22 mai participons massivement à la grève et aux manifs.   

 

Publié dans Actues, lutte | Pas de Commentaire »

Tous en grève le 22 mai 2008

Posté par France Insoumise le 15 mai 2008

                                Les cinq confédérations CGT, CFDT, FO, CFTC et CGC ont décidé d’appeler en commun à une grande journée d’actions et de manifestations le 22 mai pour la défense du système de retraite solidaire. La FSU, l’UNSA, Solidaires ont décidé de se joindre à l’appel, de même que l’UNEFf et la JOC.


Le gouvernement refuse la discussion :

La loi de 2003 sur les retraites avait prévu que, lors du « rendez-vous » de 2008, il serait traité quatre questions : l’équilibre financier des régimes de retraite, la durée d’assurance, le montant des pensions, la garantie d’un minimum de retraite. Or, le Président de la république annonce unilatéralement que le passage à 41 ans de c o t i s a t i o n

n’est pas discutable. Le ministre du Travail clôt la concertation le 28 avril. C’est une fin de

Non-recevoir à toutes les propositions syndicales. Le gouvernement renie les engagements de 2003. Incontestablement, il veut passer en force et imposer les choix qui guident les réformes successives depuis 1993. Le MEDEF quant à lui en rajoute, proposant de reculer l’âge de la retraite à 61 ans, 62 ans et plus.

La voie choisie depuis quinze ans est celle de la régression :

Les réformes de 1993 et de 2003 conduisent à terme à une baisse relative des pensions

par rapport aux salaires d’activité de 30 %. C’est inacceptable. L’allongement de la durée de cotisation va rendre de plus en plus inaccessible la retraite à taux plein à 60 ans. La pénibilité, au travers d’un droit au départ anticipé, n’est pas reconnue, ce qui est  profondément injuste.

Malgré les sacrifices imposés aux salariés, l’avenir du système de retraite n’est pas

g a r a n t i . A u c u n effort n’a été demandé aux entreprises depuis plus de vingt ans alors que le nombre de retraités a doublé. C’est un effondrement de notre système de retraite par répartition qui est ainsi programmé. La voie serait ouverte aux fonds de pensions avec son cortège d’inégalités.


La Cgt met en avant quatre orientations pour assurer l’avenir de nos retraites :

1. Garantir un bon niveau de retraite :

  • Garantir un niveau de pension au moins égal à 75 % du salaire pour une carrière

complète (avec un minimum garanti au moins égal au Smic).

  • Revaloriser les pensions comme les salaires.

2. Assurer un droit à la retraite à partir de 60 ans

Reconnaître une carrière complète à 60 ans intégrant les périodes de stage, d’étude, d’activité professionnelle ou d’inactivité forcée (chômage, recherche d’un premier emploi, …).

3. Reconnaître la pénibilité par un départ anticipé Mettre immédiatement en place un dispositif de départ anticipé en retraite pour les salariés ayant exercé des travaux pénibles, dangereux ou astreignants. C’est une question de justice sociale.

4. Assurer le financement des retraites :

  • Développer l’emploi de qualité.
  • Modifier la répartition des richesses en faveur du travail en réformant la « cotisation

employeur », en tenant compte de la politique d’emploi et de salaires des entreprises.

  • Dégager des ressources supplémentaires,

notamment par la taxation des stock-options et des revenus financiers des entreprises.

C’est tous ensemble, jeunes, actifs et retraités, que nous pouvons mettre en échec le passage en force gouvernemental et faire valoir nos propositions.

Garantir l’avenir de nos retraites, c’est aussi créer les conditions pour que les jeunes salariés, étudiants et apprentis aient confiance dans le système qui a fait preuve de son efficacité.

Retraites : nous sommes tous concernés, toutes professions, toutes les générations !

Engageons-nous, Mobilisons-nous !

GRANDE MANIFESTATION INTER PROFESSIONNELLE POUR DEFENDRE NOTRE AVENIR TOUS ENSEMBLE.

RENDEZ VOUS DES 10 HEURES PLACE DE L’HOTEL DE VILLE DE MAUBEUGE LE 22 MAI 2008.

suivi de la :

Manifestations à lille 14 heures 30

 

 

Publié dans Actues, lutte | 2 Commentaires »

Cuisine, Lingerie,COM « intervention de l’inspecteur du travail « 

Posté par France Insoumise le 9 mai 2008

     A la demande de la Cgt, l’inspecteur du travail est intervenu au Fennec sur les trois dossiers. Nous avons fait part de nos craintes sur la lingerie et de l’entrave au fonctionnement du C.E et du CHSCT qui n’ont pas été consultés comme le prévoit la loi. 

      Une enquête est ouverte, un deuxiéme dossier cuisine est bien en cours comme nous en avions informé les salariés. L’inspecteur du travail a rappelé les obligations de l’employeur en matiére de consultation des institutions représentatives du personnel. 

     Les personnes concernées vont être convoquées prochainement, la réponse du Président n’ayant pas satisfait l’inspection du travail.

       La réunion avec Monsieur Cattiaux s’est déroulé dans un climat cordial, le nouveau directeur prenant les dossier en cours s’est engagé à consulter les représentants du personnel dans le cadre de la loi, de notre coté nous avons fait part de notre compréhension sur la nécessité se lui laisser du temps pour appréhender la situation actuelle et avons convenu avec lui que la 1° étape serait la mise en conformité du foyer avec la loi de 2002.

     Les retards pris du fait de l’inertie de l’employeur vont probablement retarder la conclusion du C.O.M, ce qui ne sera probablement pas du goût des financeurs. La Cgt avait prévenu tout au long de l’année 2007/2008, l’entêtement de l’association est seul responsable de la situation, il est fort probable que des poursuites pénales soient engagées, il aurait pourtant été si simple de négocier.

   La Cgt continu à suivre le dossier et ne lachera pas dans l’intérêt des salariés et des usagers du foyer.  

Publié dans infos fennec | Pas de Commentaire »

Tous Ensemble le 22 mai

Posté par France Insoumise le 9 mai 2008

Au lendemain de la confirmation des orientations gouvernementales en matière de retraite, les cinq centrales CGT, CFDT, FO, CGC et CFTC ont convenu de faire du 22 mai prochain une journée nationale interprofessionnelle d’action et de manifestations « pour la défense de la retraite solidaire ». Elles expliquent, dans un communiqué commun, avoir pris cette décision « face au blocage gouvernemental sur les principales propositions des organisations syndicales ». Celles-ci concernent « la garantie et le niveau des retraites, le droit à la retraite à 60 ans, la durée de cotisation, la reconnaissance de la pénibilité, les ressources financières assurant l’avenir à long terme du système de retraite, la réduction des inégalités entre les femmes et les hommes… ».
Pour Jean-Christophe Le Duigou, secrétaire de la CGT « Cette mobilisation du 22 mai est pour la CGT essentielle dans la constitution d’un rapport de force vis-à-vis d’un gouvernement qui croyait pouvoir passer cette échéance sans avoir à affronter les revendications des salariés ». Mais sans attendre cette date, les manifestations du 1er>/sup> porteront aussi sur la défense des retraites.
Sur le fond comme sur la forme, les choses sont très mal engagées par le gouvernement.
On ne peut même plus parler de « concertation ». « Le rendez-vous de 2008 » en l’état n’est qu’un faux-semblant. Le gouvernement a verrouillé tous les choix. « Il n’y a pas d’alternative au plan gouvernemental » a martelé Xavier BERTRAND sur tous les médias. Nicolas SARKOZY avait dès jeudi soir, lors de son intervention télévisée, confirmé l’allongement de la durée de cotisation à 41 ans d’ici 2012.Toute la communication gouvernementale cherche à dissimuler la poursuite et l’accélération de la baisse du niveau des retraites. La désindexation des salaires est en effet un mécanisme redoutable qui va amputer d’un tiers le montant des pensions relativement au salaire moyen. L’Ocde est très claire : le taux de remplacement du salaire moyen par la pension va tomber à 51%. Hormis le Royaume-Uni et l’Allemagne, c’est le taux le plus bas des pays européens.
L’emploi des seniors, qui est une réelle question posée par la CGT depuis 30 ans, sert de diversion. Pour la deuxième fois en 3 ans, le gouvernement prétend s’y attaquer. Mais toutes les contraintes vont peser sur les salariés : fin tous les dispositifs de préretraite, extinction de la dispense de recherche d’emploi pour les chômeurs âgés, amputation de la prime de départ à la retraite pour les salariés qui n’auront pas une carrière complète… Par contre, dans l’immédiat, pas de sanction pour les entreprises. On verra en 2010 ! Pour la Cgt, il faut améliorer la situation vis-à-vis de l’emploi des seniors, mais aussi des jeunes, des salariés peu qualifiés. Ce n’est certainement pas une monnaie d’échange pour accepter un durcissement des conditions générales d’acquisition des droits à la retraite.
Concernant la reconnaissance et la prise en compte de la pénibilité, rien dans le document de Xavier BERTRAND n’évoque une initiative gouvernementale pour débloquer la négociation sur la pénibilité. Le gouvernement là aussi, continue à miser sur « la bonne volonté du Medef ». Celle-ci aurait pourtant eu l’occasion de se manifester depuis 3 ans et demi que sont ouvertes les négociations ! Sur le niveau des retraites, L’ouverture par le gouvernement d’une perspective de discussion en 2010, ne doit pas faire illusion. C’est dès maintenant que d’autres choix doivent être opérés pour garantir l’avenir du système par répartition et donner confiance aux nouvelles générations. C’est pourquoi les questions de nouvelles ressources de financement ne peuvent être éludées.

 

Publié dans lutte, Non classé | Pas de Commentaire »

Fonctionnement du C.E

Posté par France Insoumise le 6 mai 2008

  Comité d’Entreprise :                De nombreux salariés nous interrogent au sujet du C.E et les bons du 1° mai. La durée du mandat au Fennec est de deux ans et prend fin avec les nouvelles élections. Le mandat ne peut être prorogé sans un accord écrit et unanime au-delà de son terme (cass.soc 3mars 1999 n°97-40.864), toute décision contraire serait nulle (conseil d’état, 29juin 1990 n°85.254).

                Le mandat des anciens élus ayant expiré, les anciens membres du C.E ne peuvent donc prendre légalement aucune décision.

                La Cgt avait donc demandé une rencontre avec les élus de F.O sans succès. Il est donc impossible pour l’instant de prendre quelque décision que ce soit. En refusant une réunion préparatoire F.O prends le risque d’un blocage du fonctionnement du C.E. Nous ne savons rien quant aux positions de F.O qui refuse d’ouvrir des négociations sur le sujet.

                La réunion préparatoire est pourtant indispensable si nous voulons régler les problèmes de fonctionnement.

                La Cgt organisera donc une assemblée générale de tous les salariés après la  1° réunion du C.E et demande aux élus F.O d’éclaircir leurs positions sur leurs intentions !

                Nous signalons que tous les candidats F.O ont recueillis moins de voix que ceux de la Cgt, et que c’est donc une minorité qui bloque le C.E au mépris des règles de la démocratie.

                Plus fort c’est le D.S force ouvrière qui n’est pas élu qui veut imposer sa façon de voir et empêche ses élus de nous rencontrer.

                Nous nous sommes prêts à discuter avec les élus, pour trouver un terrain d’entente!

Publié dans infos fennec | Pas de Commentaire »

voix du nord 2 Mai 2008

Posté par France Insoumise le 3 mai 2008

Défilé du 1er mai : un bref tour en centre-ville au milieu des automobilistes

1mai2008.jpg

Hier matin, ils étaient une centaine à défiler dans les rues du centre-ville de Maubeuge à l’appel des syndicats. Un défilé du 1er  mai, répétition générale avant les rendez-vous du 15 (dans l’Éducation nationale) et du 22 mai (pour les retraites). 

 

Le rendez-vous était pris pour 9 h 15 entre une délégation de représentants syndicaux et le maire de Maubeuge, Rémi Pauvros. À 10  heures, le grand salon d’honneur de l’hôtel de ville était lui déjà bien rempli pour la cérémonie des médailles du travail. Mais à 10 h 20, certains des invités en ont eu assez de patienter et ont tout simplement quitté la salle… Le rendez-vous s’est finalement terminé cinq minutes plus tard et les organisations syndicales de se mettre en ordre de marche pour le défilé au départ de l’hôtel de ville. Non sans un dépôt de gerbe de l’union locale CGT et un discours de Martine Dupont (CGT CAF). Au nom de ses camarades, elle a dénoncé « la baisse » des allocations familiales, une revalorisation du SMIC « dérisoire », le gouvernement qui « multiplie les agressions », «  les économies de services publics comme les fermetures de classes »… Et au sujet de la CAF, le premier « regroupement annoncé pour 2009 des caisses de Maubeuge, Valenciennes et Cambrai ».

Lire la suite… »

Publié dans presse | Pas de Commentaire »

12
 

loi malraux versailles |
Mairie de Grépiac |
Abel Desestress |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les nouvelles "Lettres de N...
| miloudmedj
| L' ÎLE DANS L'ÎLE