Quand le chef de file des communistes Maubeugeois se fout de notre gueule!

Posté par France Insoumise le 26 mars 2014

Nous venons de recevoir un courrier de Xavier Dubois, chef de file des communistes de Maubeuge, appelant les syndicalistes à prendre position pour les municipales à Maubeuge. Plus grave à soutenir la liste PS/PC/ExRPR-UMP/EELV. Nous lui rappelons que la CGT n’est pas à la botte des partis politiques, même si nous ne sommes pas neutre.

Il ose écrire dans son courrier, nous citons:

« Il y a quelques mois, j’étais à vos côtés, en grève contre l’ANI, puis contre la réforme des retraites. Il y a deux semaines, j’étais présent, à vos côtés, pour défendre l’Inspection du Travail de Maubeuge. Il y a une semaine, j’étais en grève à vos côtés, contre les politiques d’austérité, contre le pacte de responsabilité. Le lendemain, lors d’un meeting salle du Faubourg de Mons, j’annonçais mon complet soutien à l’initiative locale contre les discriminations syndicales, devant plus de 200 personnes. »

Rappelons à ce Monsieur qu’il participe à une liste dont la tête et Rémi Pauvros député PS qui a voté l’ANI, la retraite à 66 ans et refusé l’amnistie des syndicalistes.

Pas question de soutenir quelque listes que se soit , ni la liste de l’UMP/UDI Decagny, ni celle de Rémi Pauvros tout deux chantres de l’austérité et des attaques contre les travailleurs. Tous deux responsables par leurs politiques de la montée du F.N

C’est dans la rue que ça se passe, oui à la lutte des classes, non à la lutte des places!

Ci-dessous l’intégralité de la lettre

___________________________

Lettre ouverte aux syndicalistes maubeugeois

Chers camarades,

C’est la première fois, après 10 ans de responsabilités au sein du mouvement communiste, que je m’adresse au monde syndical pour lui demander de peser de tout son poids dans une élection.

Vous le savez, je suis candidat sur la liste de rassemblement à gauche « Maubeuge toujours ! ». Je suis aussi un syndicaliste.

Il y a quelques mois, j’étais à vos côtés, en grève contre l’ANI, puis contre la réforme des retraites. Il y a deux semaines, j’étais présent, à vos côtés, pour défendre l’Inspection du Travail de Maubeuge. Il y a une semaine, j’étais en grève à vos côtés, contre les politiques d’austérité, contre le pacte de responsabilité. Le lendemain, lors d’un meeting salle du Faubourg de Mons, j’annonçais mon complet soutien à l’initiative locale contre les discriminations syndicales, devant plus de 200 personnes.

Vous le voyez, j’ai à cœur d’être un candidat au cœur des luttes du monde du travail.

Je sais que vous avez été un nombre certain à être sceptiques sur l’alliance PS/PCF dès le premier tour à Maubeuge. Je comprends l’ampleur de votre exaspération. Les élections européennes du 25 mai permettront de sanctionner les politiques d’austérité dans toute l’Europe.
Cependant, je sais aussi que vous avez été choqués du score élevé de l’UMP ce dimanche 23 mars. Le Front National, avec plus de 20%, peut être son allié objectif.  L’abstention des quartiers populaires a une signification politique.

Mais qu’en sera t-il demain, avec l’UMP aux commandes à la mairie pendant six ans ?

Le 30 mars, si la droite l’emporte, qu’en sera-t-il pour les services publics et les aides sociales dans la commune ?

Qui pense sincèrement qu’un Arnaud Decagny sera davantage ouvert à la discussion avec les syndicats
qu’un Rémi Pauvros allié aux communistes ?

Si l’UMP l’emporte dimanche 30 mars, Joël Wilmotte pourrait devenir président de l’agglomération… Les travailleurs de la Sambre, particulièrement les territoriaux, vont-ils y gagner ? Qu’en sera-t-il des transports publics ?

Dimanche, il ne s’agit pas d’une élection nationale. Il s’agit du second tour d’une élection municipale. Ne laissez pas la mairie de Maubeuge à un homme qui a soutenu Sarkozy pendant cinq ans.

Alors, si je vous écris aujourd’hui, c’est pour vous demander de nous aider. Parlez autour devous, dans vos entreprises, à vos amis, votre famille.

Partout, faites entendre que les salariés maubeugeois ont tout à perdre en laissant la droite prendre le pouvoir sur le plan local ! Votez et faites voter pour liste PS/PCF/EELV « Maubeuge toujours ! ».

Je sais pouvoir compter sur vous comme vous pourrez compter sur moi,

Fraternellement,

Xavier Dubois,

Chef de file des communistes sur la liste « Maubeuge toujours ! »

Publié dans Actues, Cgt le Fennec | Pas de Commentaire »

Maubeuge: le foyer Le Fennec lourdement condamné aux prud’hommes

Posté par France Insoumise le 16 mars 2014

lavoixdunord

Publié le 15/03/2014

J.-M. B.

L’association qui gère le foyer occupationnel pour handicapés mentaux va devoir verser plus de 23 000 € de dommages et intérêts à une ancienne salariée licenciée.Maubeuge: le foyer Le Fennec lourdement condamné aux prud’hommes

Dans un jugement rendu ce lundi 10 mars et connu en fin de semaine, le conseil des prud’hommes d’Avesnes-sur-Helpe a lourdement condamné le foyer occupationnel le Fennec dans une procédure qui opposait la direction du foyer d’accueil pour handicapés et une ancienne salariée, licenciée en janvier 2012. Au final l’addition est salée : 23 730 € de dommages et intérêts pour « non-respect des obligations de reclassement » et 1 000 € au titre des frais de justice.

Tout commence par un accident intervenu en août 2008 et reconnu en accident du travail par la caisse primaire d’assurance maladie en septembre. Après deux visites de reprise en octobre 2011, la salariée est reconnue inapte au poste qui était le sien avant l’accident, mais apte à une autre fonction. Ni une ni deux, la direction du foyer engage alors en novembre 2011 une procédure de licenciement avec un entretien préalable fixé à décembre. À la suite de cet entretien, un nouveau poste est proposé à la salariée, laquelle refuse que ce nouveau travail ne reprend pas l’intégralité des interdictions émises par le médecin du Travail, d’où le licenciement pour inaptitude intervenu en janvier 2012.

Lourds attendus

Les attendus des conseillers prud’homaux sont sans appel. Extraits… « Le conseil des prud’hommes constate que le remplacement de Madame… ne posait pas de problème insurmontable et ne comprend pas la difficulté de reclasser Madame… (…) Le conseil constate qu’il a fallu attendre les avis du médecin du travail en date du 11 avril 2011, 1er juillet 2011, 10 octobre 2011 et 25 octobre 2011 pour que l’association Le Fennec fasse une proposition en date du 14 novembre 2011. Suite au refus de Madame…, une nouvelle proposition lui sera adressée le 23 décembre 2011 (…) après un entretien préalable au licenciement (…) Le médecin du travail n’a pas été sollicité pour la validation de cette dernière proposition du poste de travail. En conséquence, le conseil des prud’hommes dit que l’association n’a pas respecté les termes de l’article L 1226-10 du code du Travail. »

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Le Fennec condamné pour non-respect de l’obligation reclassement!

Posté par France Insoumise le 14 mars 2014

         Malade de son travail et licenciée , la cgt la défend, les prud’hommes condamnent le Foyer le Fennec à plus de 23000 € de dommages et intérêts.

         Madame L , salariée au Fennec (20 ans de présence) est victime d’une maladie professionnelle reconnue par la Sécurité Sociale , avec des restrictions demandées par la médecine du travail. La Cgt dés le début insiste sur les possibilités de reclassement de la salarié, mais l’employeur se but, prétendant que ce reclassement est impossible. Tout le long de la procédure, il va faire preuve d’une mauvaise foi prétextant qu’aucun poste ne correspond aux restrictions (provisoires) misent par la Médecine du Travail, un mail prouve même que la décision de licencier a été prise avant même toute recherche de reclassement!

        Peu importe le coût de ce licenciement qui sera supporté par l’argent public, l’employeur a décidé de se débarrasser d’une salarié malade du fait de son travail. C’est donc plus de 27 000 € qu’on engage au frais des contribuables pour licencier. Il faut savoir que la prime de licenciement est doublé en cas de maladie professionnelle.  

       Mais le versement d’une prime fût-elle importante, ne permet pas d’échapper à une condamnation pour licenciement abusif. C’est ce que l’employeur va apprendre à ses dépends!

              Non seulement d’être abusif ce licenciement est choquant, licencier une salariée avec un handicap (provisoire de surcroît) dans un établissement qui accueil des personnes handicapées ne peut que choquer, de plus en plus les employeurs du social se comporte comme ceux du MEDEF et parfois pire! L’employeur osera même demandé 3000 € à la salarié , Les prud’hommes l’ont évidemment déboutés!

Nous tenons à votre disposition l’intégralité du jugement (extrait ci-dessous)

             118

Publié dans Cgt le Fennec, infos juridiques | Pas de Commentaire »

Fennec: Le C.E va nommer un expert comptable!

Posté par France Insoumise le 12 mars 2014

  SAMSUNG CAMERA PICTURES  Lors de la réunion du C.E du 11 mars 2014 sur proposition de la Cgt, le C.E a décidé à l’unanimité de convoquer un C.E exceptionnel le 18 mars 2014 afin de nommer un expert comptable. Le but, analyser la situation économique des deux associations ASRL et Fennec, les conséquences d’une fusion/absorption et d’un passage d’un financement par prix de journée à un CPOM Contrat pluriannuel d’Objectif et de Moyen et étudier les conséquences sociales.

    Nous avons exprimés clairement notre revendication du maintien des acquis au Fennec aux représentants de l’ASRL.

       L’expert comptable sera nommé le 18 mars 2014 par tous les membres du C.E

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Menace sur l’inspection du Travail de Maubeuge: la CGT maintient la pression

Posté par France Insoumise le 12 mars 2014

lavoixdunord

Les militants de l’union locale CGT de Maubeuge et environs occupent le pavé depuis ce mardi matin pour protester contre le projet de transfert à Valenciennes de l’inspection du Travail.

201704576_B972205637Z.1_20140311112926_000_GI823CNI0.1-0

C’est barbecue-merguez ce mardi midi devant les locaux de l’inspection du Travail, boulevard de l’Europe à Maubeuge, où l’union locale CGT de Maubeuge et environs a établi un camp depuis ce mardi matin afin de protester, une fois de plus, contre le projet de fermeture et de transfert à Valenciennes de ce service. Une cinquantaine de militants, auxquels se sont joints des membres du PCF, occupent le pavé, se relayant pour une distribution de tracts au rond-point du Moulin. « Le MEDEF en rêve depuis des années, le Gouvernement l’a fait », y lit-on en préambule, avant que ne soit détaillé le rôle éminent que joue ce service, a fortiori dans un arrondissement frappé plus que les autres par la crise. En trois lignes la CGT pose aussi la question centrale : « Actuellement, pour 4 500 entreprises employant 62 000 salariés en Sambre-Avesnois, l’antenne locale ne dispose que de six agents de contrôle. Qu’en sera-t-il demain avec la réduction programmée des effectifs de contrôle et leur éloignement à Valenciennes ? » Tout est dit.

La loi recalée au Sénat

Une petite lueur d’espoir a pointé récemment dans ce dossier. Elle est venue du Sénat mais elle fut de courte durée. La loi Sapin, celle qui réorganise les départements du ministère du Travail, a été recalée en son article 20 – celui qui prévoit le redéploiement des inspections – par la Haute Assemblée. Fin de partie ? Du tout. Dans un courrier interne au ministère daté du 28 février, Michel Sapin regrette cette « circonstance de calendrier particulière ». Il faut comprendre par là que cet avis négatif renvoyait l’adoption de la loi, sinon aux calendes, au moins à avril, après son passage en commission mixte paritaire, les navettes et la pause parlementaire liée aux municipales. Or, dans le même courrier, le ministre exprime son empressement à mener à bien sa réforme dans les temps. « La démarche pour un ministère fort se poursuit avec les mêmes objectifs et les mêmes échéances en termes d’organisation, d’évolution des métiers et des agents », écrit Michel Sapin. Du coup l’article 20 a été retiré de la loi pour en passer par un décret. « Je présenterai dès la semaine prochaine (la première semaine de mars- NDLR) un projet de décret qui sera soumis à l’avis du Conseil d’État (…) Dès la publication des textes réglementaires, la nouvelle organisation pourra être déployée au début de l’été et devra l’être dans toutes les régions au plus tard d’ici à la fin de l’année », conclut-il, on ne peut plus clairement. Dernier espoir de ceux qui se battent pour le maintien : que la directrice régionale, qui dispose d’une marge d’autonomie, même minime, dans les propositions de réorganisation qu’elle va présenter au plan départemental, soit sensible aux doléances exprimées par un bassin d’emploi qui souffre.

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Fennec:La Cgt demande la nomination d’un expert comptable

Posté par France Insoumise le 10 mars 2014

images

Objet : Comité d’entreprise

Nomination Expert Comptable

Copie : Inspection du Travail

Monsieur Cattiaux Denis

Monsieur le secrétaire du C.E

du Foyer le Fennec

 

Monsieur le Directeur, Monsieur le secrétaire du C.E

Messieurs le C.E du 11 mars 2014 à pour Ordre du Jour, la situation économique de l’ASRL et du Foyer le Fennec, compte tenu des documents qui ont été fournis à certains membres du C.E . La Cgt et ses élus demandent un C.E exceptionnel afin de procéder au vote sur la nomination d’un expert comptable afin d’analyser précisément les conséquences de la Fusion/absorption du foyer.

Entre autres d’analyser les conséquences pour le Foyer du passage d’un financement par prix de journées à un CPOM, la situation financière du Foyer, de l’ASRL, les conséquences sur la masse salariale. Et toutes informations que le C.E jugerait utiles

Nous profitons de cette lettre pour rappeler que certains membres du C.E n’ont pas été destinataires des documents fournis, tel Madame Féra Catherine (membre titulaire) et Monsieur Jean-Marc Deloir (Membre suppléant)

Veuillez agréer nos sincères salutations.

 

 

Maubeuge le 10 mars 2014

les élus Cgt

 

 

 

 

 

Publié dans Cgt le Fennec | Pas de Commentaire »

Action pour l’inspection du travail et contre la loi Sapin

Posté par France Insoumise le 4 mars 2014

Sans titre

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

 

loi malraux versailles |
Mairie de Grépiac |
Abel Desestress |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les nouvelles "Lettres de N...
| miloudmedj
| L' ÎLE DANS L'ÎLE