« L’émotion nous égare, c’est son principal mérite. »

Posté par lefenneccgt le 12 janvier 2015

58661158775881949414015349521493798753403n.jpg

« L’émotion nous égare, c’est son principal mérite. »

Cette citation d’Oscar Wilde, convient bien à la Manifestation d’hier, le peuple derrière ses bourreaux, des assassins d’enfants en Palestine, des tueurs de syndicalistes a Odessa, des « emprisoneurs » de journalistes, des représentants du capital, la troïka, des affameurs de peuples, des chasseurs d’arabes de Rroms, les représentants des plus grandes théocraties du monde

La république laïque baignant dans les religions, des républicains avec la kippa!

Des gauchos, des fachos, des cocos, des socialos, des umpéistes des syndicalistes, le MEDEF. Tous unis, tous Charlie. Je suis Charlie, tu es Charlie, il est Charlie, nous sommes Charlie, vous êtes Charlie, ils sont Charlie….

De l’Unité Nationale à en avoir la nausée, on se croirait revenu au temps de la France championne du monde, la France Black, Blancs, Beurs où plus jamais rien ne serait plus jamais pareil !

Déjà à l’époque les commentateurs nous parlaient, de l’événement le plus important depuis la libération de la France. Ils ont perdus tous discernements, toutes réflexions.

Une marche républicaine avec des représentants des royautés, pauvre république…

Unité Nationale autour de la liberté d’expression, liberté pour slogan et déjà ils se précipitent tous au nom de votre sécurité à la restreindre. Le vocabulaire utilisé parle de France en Guerre, mais en guerre contre qui ?

Un assassinat politique, le crime le plus odieux commis par quelques fanatiques et tout sauf une guerre. Combattre le terrorisme de fanatiques ne justifie en rien de mettre le monde à feu et à sang.

L’attentat se Sarajevo, l’unité nationale ont conduit à un des plus grands massacre du 20 ° siècle, suivi 20 ans plus tard du plus grand génocide et du plus grand conflit que la terre n’ai jamais connu.

L’unité nationale, le leurre, la mascarade. Vous défendez une démocratie qui n’en est plus une. Vous défendez un système à bout de souffle que nous devrions combattre.

Dans les prochains jours vous, vous réveillerez groggy, sonnés quand tous ces affreux jojos que vous avez suivis, restreindront vos droits, vos libertés au nom de la guerre contre l’ennemi intérieur, pour votre sécurité.

Pendant ce temps là le mendiant continuera à mendier, le Rrom à être pourchassé, l’arabe à être discriminé, le palestinien à mourir, l’ouvrier à trimer pour un salaire de misère, les bombes à tomber. Des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants à crever miséreux de faim, de froid ou sous les balles.

Victimes de l’indignation sélective et de l’indifférence nationale…

L’utilisation de votre émotion à pour but d’égarer votre raison, il est grand temps de reprendre notre combat contre le capitalisme.

Camarade ressaisissez vous ! Au nom de la liberté ils veulent faire de nous des esclaves. Laissez votre émotion aux vestiaires, et manifestons avec notre raison et notre conscience politiques

Vive la lutte des classes !

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 

 

Laisser un commentaire

 

loi malraux versailles |
Mairie de Grépiac |
Abel Desestress |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les nouvelles "Lettres de N...
| miloudmedj
| L' ÎLE DANS L'ÎLE