La démocrature chaussée de bottes!

Posté par lefenneccgt le 16 mai 2016

12919877_213361632369411_5127371842756489188_nCe néologisme nait de la contraction de dictature et démocratie, nous semble bien définir le système oligarchique tant politique,économique que médiatique qui règne en Europe et dans une grande partie du Monde. 2005 le traité de constitution européenne est rejeté à 54 % par le peuple Français peu importe la souveraineté du peuple il sera imposé sous un autre nom en 2007 à Lisbonne avec l’appui du PS et de la droite.

Médias, spécialistes en tout genre, politiques, économistes pour la grande majorité d’entre eux nous expliquent à longueur d’année  « There is no alternative » donc s’il il ni a pas d’alternative, il ni a pas par conséquence de démocratie. Plus rien ne peut être discuté, débattu, contredit l’économie ultra-libéral étant érigée en loi naturelle au même titre que la loi de l’apesanteur ou la loi gravitationnelle! AMEN

6a00d8341c622e53ef01b8d1da0b86970c la Tatchérisation des esprits dont le laboratoire d’essai a été le Chili d’après 1973 gouverné par Pinochet s’est étendu au monde dit démocratique. La chute du mur de Berlin considérée par les néo-libéraux comme la « fin de l’Histoire » a imposé le modèle de l’économie de marché qui selon ses promoteurs se régulerait de lui-même. Dés lors l’Europe n’avait nul besoin de s’occuper de politique, l’instauration d’institution réellement démocratique était inutile puisque l’économie suffirait au bonheur des peuples. La sacro sainte économie de marché régulant comme par magie les inégalités par la politique de l’offre. Le verbe avoir remplaçant définitivement le verbe être  » je possède donc je suis! ».

Les élections ne servant plus a choisir un modèle, mais simplement a choisir des individus, voir un individu qui détient tous les pouvoirs et qui applique la même politique sociale et économique à quelques nuances prés. Nuances de plus en plus infimes et plutôt sémantiques que réelles!

Dans notre pays les institutions de la 5° république aggravant même la situation le peuple étant réduit à choisir l’idiot utile qui le gouvernera. On invente même l’expression de « Partis de Gouvernement » relayant les autres acteurs politique au second et voir troisième plan! Les élections à deux tours permettent d’éliminer par le vote dit « vote utile » les opposants pour au deuxième tours choisir le grand timonier chargé d’appliquer les lois dictées par la finance. 

Le problème est pour eux qu’il ne suffit pas de décréter la fin de la lutte des classes pour que celle-ci disparaisse. Ceci d’autant plus que les classes dirigeantes continuent à la mener contre les classes populaires réduisant années après années les conquis sociaux des classes laborieuses.

Le premier moyen de faire baisser le coût du travail donc de moins répartir les richesses et d’entretenir un chômage élevé qui favorise la concurrence entre les travailleurs d’un même pays ou d’une même entité (ex l’Europe) les travailleurs acceptant dés lors des salaires plus bas pour éviter le chômage et les chômeurs acceptant des salaires bas pour échapper à leur conditions de privé d’emplois. Toutefois il faut tout de même verser une obole pour acheter la paix sociale donc créer une allocation type RMI ou RSA qui sera elle financée par les travailleurs eux mêmes.

La peur du chômage permet également de faire accepter des sacrifices qui n’auraient pas été à coup sûr consentis dans une société du plein-emploi.

Deuxième choses inventer un responsable ou des responsables  de la situation que l’on a soi-même engendré, c’est le rôle dévolue à l’immigré, à l’étranger quitte à jouer avec le feu et faire monter le racisme, la xénophobie.

Troisième solution la Guerre menée contre n’importe qui, n’importe comment et encore mieux contre un ennemi non réellement identifié nommé le terrorisme. Terrorisme naît des guerres elles mêmes les exemples ne manquent pas IRAK, Libye, Afghanistan, Syrie etc…

Sauf que ces stratégies ne se mettent pas en place sans que des oppositions naissent et que des « scrogneugneux  » râlent et ne se laissent pas manger tout crus! Ceux sont aujourd’hui les « nuits debout », les syndicalistes, certains politiques. Les opposants  seraient selon nos dirigeants minoritaires mais les résistants ont-ils déjà été majoritaires? En tout cas ils ont toujours fini par vaincre!

Bien sur on rêve dans les hautes sphères de virer les mauvais syndicats pour conserver ceux qui plaisent au patronat, cadenasser toute opposition en verrouillant toutes les institutions. Là encore on invente une sémantique, les manifestants sont soit des militants de syndicats archaïques, des casseurs de tout poils. Bref le printemps c’est bien chez les arabes mais pas dans notre belle république que ces fossoyeurs défendent à coup de gaz et de coups de triques noirs.

Même la représentation nationale est niée par l’utilisation du 49-3!

La loi El Khomri est un épisode de la lutte des classes, les opposants qui en ont marre d’être bâillonnés,d’en prendre plein la gueule se radicalisent.

De quel coté est la violence? Du coté de ceux qui disent non ?

Peut-on comparer les quelques vitrines cassés, les quelques poubelles incendiées au sacrifice social de millions d’individus, de générations entières, à la destruction de notre planète, de nos  écosystème, à la destruction et aux morts engendrés par les guerres?

Nous les sans dents, nous ne demandons pas grand chose vivre dignement nous suffit.Mais si vous continuer à nous humilier nous serons sans pitié, il en restera toujours parmi nous qui refuseront de se taire, nous ne LÂCHERONS RIEN! 

Messieurs les dirigeants la violence et de votre coté, votre surdité vous conduit à l’absurdité. Vos chiens de garde finiront par vous mordent. Vous faîtes de nous des casseurs mais l’histoire avec un grand H fera de nous des héros. L’histoire vous balaiera et nous acquittera!  

Stop à la violence d’état!

Image de prévisualisation YouTube

pink_floyd_the_wall_stillDe nombreux témoignages, vidéos font état de violences policières, contre des manifestants le gouvernement. Les stratégies utilisées par les forces de l’ordre ont pour but de laisser dégénérer les manifestations comme le dénonce également la Cgt police. Lors de la manif de Lille une stratégie de nasse a été utilisée beaucoup de manifestants racontent des gazages et matraquages au hasard sans discernement. Ces témoignages se recoupent partout en France ce qui démontre sans conteste qu’il s’agit d’une stratégie des autorités pour discréditer le mouvement social.

Image de prévisualisation YouTube

 

Laisser un commentaire

 

loi malraux versailles |
Mairie de Grépiac |
Abel Desestress |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les nouvelles "Lettres de N...
| miloudmedj
| L' ÎLE DANS L'ÎLE