• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 20 juin 2016

Le Fennec en Danger Emplois menacés!

Posté par lefenneccgt le 20 juin 2016

cgt santé et action sociale 2

La Cgt le Fennec a déposé par l’intermédiaire de son avocat un recours devant le tribunal d’instance visant à annuler la liste présentée illégalement par l’Union Locale Cgt de Maubeuge.

L’Union Locale de Maubeuge gangrenée par des partis politiques s’attaquent à tous les syndicats d’entreprises qui refusent la mainmise de la politique sur le syndicalisme surtout qu’il s’agit pour eux de défendre les élus PS et  PC  Local. C’est ainsi que l’U.L CGT a écarté plusieurs syndicats Cgt : Sambre et Meuse, Métaux de Maubeuge, Papillons Blancs,  Pharmacie Mutualiste, Impôts, Stibus, Jeumont Electric, Cerec Recquignies ….

La Cgt le Fennec a toujours refusé d’être piloté par des partis politiques, les deux derniers secrétaires généraux de l’U.L ayant participé à l’équipe de Remi Pauvros, l’un avait son épouse adjointe, l’autre étant adjoint du Fennec tous les deux avaient appelé à voter Rémi Pauvros en tentant d’instrumentaliser la Cgt, afin de garder leur place à la mairie et à l’agglo Val de Sambre et l’argent qui va avec !

L’Union Locale Cgt s’immisce dans le Fennec alors qu’elle n’a aucune connaissance de la situation gravissime dans laquelle se trouve le Foyer baisse de budget, injonction du Conseil Départemental ne connaît pas notre convention, nos accords et présente dans ce contexte une liste qui est le moins que l’ont puisse dire novice dans le syndicalisme !

La direction et l’association mentent et manipulent les salariés le conseil départemental a envoyé une injonction mettant en cause la gestion par l’association et les directeurs successifs. Cette injonction peut aboutir à la perte d’agrément de la gestion du foyer par l’association le Fennec.

La direction n’a jamais répondu aux propositions horaires faites par la Cgt et le CHSCT. La direction n’a jamais consulté le CHSCT et le CE pour avis sur l’ouverture des ateliers. La baisse du budget de 8  à 12 %  conduira inévitablement à des pertes d’emplois si elle est effective.

L’inspection du Travail est intervenue à plusieurs reprises pour rappeler les obligations de l’employeur en matière de consultation des IRP, de sécurité des travailleurs, aucun dossier n’avance. La médecine du travail est également intervenue sans succès.

La direction s’est permise de choisir une liste pour les élections en violation totale de la loi et de son obligation de neutralité. Espérant une Cgt docile et qui ferme les yeux.

Le directeur est plus soucieux de savoir où les salariés garent leur voiture que d’assurer la sécurité des travailleurs de nuit, de réparer les issus de secours et de se mettre en conformité avec la loi 2002 risquant ainsi la fermeture de l’établissement.

On peut lire sur L’injonction du Département : « Ces dysfonctionnements dont certains font l’objet actuellement d’une instruction judiciaire concernent l’organisation générale (difficultés des directeurs successifs à mener une gestion normale de la structure, non évolution de la gouvernance associative » …ainsi que sur le plan budgétaire (sécurité et transparence budgétaire à renforcer, fragilité financière de l’établissement…) Cette situation est plus que préoccupante d’autant plus qu’aucune consultation n’est en cours et qu’aucun plan n’est prévu pour remédier aux dysfonctionnement à ce jour.

L’injonction et les économies demandées entre 320 000 € à 480 000 € sur 3 ans vont fortement impacter le budget et surtout celui des salaires et charges salariales, conduisant à des suppressions d’emplois. A cela vient s’ajouter un déficit et un taux d’occupation de l’externat beaucoup trop bas malgré excellent taux d’occupation de l’internat.

Des travaux sont a réalisés, des sommes sont dues au titre de loyer impayés, des sommes dépensées non inscrites au budget ne seront pas prises en compte par le financeur aggravant notre santé financière.

Le Comité d’Entreprise doit nommer un expert la situation par une analyse financière à laquelle l’employeur tente illégalement d’échapper en utilisant des méthodes dilatoires. Entravant les prérogatives économiques et sociales du Comité d’Entreprise. Entrave pour laquelle le C.E va entamer des poursuites pénales avec une plainte avec constitution de Partie Civile à l’encontre du directeur et du président de l’association.

Devant un tel désastre et une gestion calamiteuse la CGT se prononce pour une mise sous tutelle du Foyer et demande à être rencontré par Conseil Départemental.

Les salariés ne doivent pas se laisser manipuler par des paroles et doivent se doter d’un syndicat avec des élus qui ont de l’expérience et des élus déterminés à défendre l’intérêt de TOUS les travailleurs.

La Cgt le Fennec depuis 1993 a l’expérience et ne lâchera rien !Une assemblée Générale sera organisée par le Comité D’entreprise pendant laquelle seront remis les chèques vacances en retard cette année l’employeur ayant tardé à verser les sommes. Les chèques vacances ont été commandés et devraient arriver sous peu !

Votez Utile Votez efficace, Votez Cgt le Fennec

 

Publié dans Actues, Cgt le Fennec, Elections | Pas de Commentaire »

 

loi malraux versailles |
Mairie de Grépiac |
Abel Desestress |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les nouvelles "Lettres de N...
| miloudmedj
| L' ÎLE DANS L'ÎLE