Après la manif du 28 continuons et amplifions le combat!

Posté par lefenneccgt le 12 octobre 2016

14457410_10210488242473138_4112250221795676738_n

La situation du Fennec est de plus en plus préoccupante, l’imminence du dépôt du droit d’alerte du commissaire aux comptes de l’association pouvant engendrer rapidement le dépôt de bilan suivi d’un redressement judiciaire ou de la liquidation judiciaire de l’association. Le processus judiciaire engagé nous serons à la merci des décisions du juge et des créanciers.

La Cgt le Fennec et F.O ont d’un accord commun décidé d’alerter les politiques locaux, le département et la population sur la situation du Fennec pour sauver nos 65 emplois et le service public rendu à nos usagers.

Certaines personnes se revendiquant d’une organisation syndicale, discréditent notre mouvement en laissant croire qu’il suffirait de faire confiance à l’employeur pour nous sortir de l’impasse. Bref nous devrions rester les deux pieds dans le même sabot et la tête dans le sable attendant que la tempête passe.

L’association le Fennec est totalement discrédité auprès du financeur et ne pourra rien obtenir des autorités de tutelles. Seul la mobilisation des salariés et l’opinion publique peux nous sauver. Pour cela il nous faut une mobilisation massive des travailleurs du Fennec qui ne peuvent plus fermer les yeux.

Nous préparons une grande mobilisation avec les structures départementales de la Cgt pour sauver le Fennec. A l’initiative d’Annick Matthigello Une table ronde a été demandée à l’unanimité par le Conseil Municipal de Louvroil,suite à l’intervention des syndicats, Benjamin Saint Huile président de l’agglomération sollicite également le président du département Jean-René Lecerf. Plus nous serons a faire entendre notre voix, plus nous serons unis et plus nous aurons de chance de sauver notre outil de travail, nos emplois et la place des résidants dans notre structures.

saint huile courrier

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

« Continuons à nous faire entendre » (Vidéo)

Posté par lefenneccgt le 4 octobre 2016

images14457410_10210488242473138_4112250221795676738_n

La Manifestation de ce 28 septembre 2016 a eu un retentissement médiatique et permis d’alerter l’opinion publique et les politiques locaux sur la situation du foyer. Nous devons à tous prix obtenir la reprise du Fennec avant le dépôt de bilan qui entraînerait  la liquidation judiciaire avec la perte de nos emplois sans aucune obligation pour un repreneur de continuer avec les contrats de travail existants. Cela ne peut se passer que si le Département maintien l’activité et donne des garanties si non c’est la fermeture.

Les salariés et nos soutiens dans la rue ont permis d’obtenir une intervention du président de l’agglomération Maubeuge Val de Sambre et un vote de soutien à l’unanimité du Conseil Municipal de Louvroil. Il faut continuer et amplifier pour que tous sachent que les salariés du Fennec veulent maintenir l’activité d’un service public de qualité.

Suite à notre intervention à l’agglo Maubeuge Val de Sambre, écoutez la réaction de son Président Benjamin Saint-Huile sur Canal FM

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

F.O et la Cgt demandent des garanties sur les salaires!

Posté par lefenneccgt le 24 septembre 2016

Lettre-ouverte-à-Monsieur-Philippe-Richard

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Fennec :Rencontre avec Arnaud Decagny

Posté par lefenneccgt le 22 septembre 2016

cgt santé et action sociale 2

Le 21 juillet la secrétaire du CHSCT, la trésorière du C.E, le Délégué syndical F.O et le délégué syndical Cgt ont rencontré Arnaud Decagny maire de Maubeuge et conseiller départemental local.

La situation financière de l’association le Fennec a été abordée dans un contexte de restriction budgétaire du département si le maire exclue une fermeture définitive du Fennec, les conditions de la reprise sont-elles encore floues. L’AFEJI est sur les rangs mais le contenu des négociations inconnu. Le grand danger est une reprise du Fennec après la liquidation judiciaire qui permettrait au repreneur d’épurer le passif et qui ne l’oblige pas à reprendre les salariés actuels. Ceci d’autant plus que l’AFEJI est-elle aussi victime des restrictions budgétaires.

Le 28 septembre 2016 à l’issu de la manifestation ( 11 h 30) Arnaud Decagny  conseiller rencontrera les salariés pour exposer la situation du Fennec qui a été abordée avec les représentants syndicaux et les élus CHSCT et C.E ce mercredi 21 septembre se sera l’occasion pour tous d’entendre la position du département et l’avenir des salariés et des usagers. N’écoutez pas le seul son de cloche de l’association qui tente de diviser les salariés et risque de les entraîner dans son naufrage! La liquidation judiciaire guette le Fennec.

Nous pouvons par la mobilisation et la médiatisation sauver le Foyer. Tous à la Manifestation le 28 septembre 2016 rassemblement 9 h 30 devant le Foyer le Fennec rue Adolphe Martha 59600 Maubeuge.

Signez la pétition: NON A LA FERMETURE DU FENNEC

14292454_1292443227446973_7003701653133152848_n

blog

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Non à la Fermeture du Fennec: Manifestation.

Posté par lefenneccgt le 17 septembre 2016

blog

Pour approfondir le sujet:  Le Fennec doit vivre! A la radio Sur les ondes cliquez sur le Logo de Canal FM

pour écouter l’interview  de Fabrice Preux Cgt et Jean-Christophe Gruselle F.O.

logo

 

Pour se rendre au Fennec cliquez ICI

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Fennec: le capitaine quitte le navire!

Posté par lefenneccgt le 4 septembre 2016

c2358c88-4057-11e1-84c7-3c340fe38d1b

 

« Courage fuyons »

Comme le capitaine du Concordia, c’est en pleine tempête que le  Directeur (Daniel Duhamel) quitte le Fennec   laissant le navire continuer sa course vers les récifs avec femmes et enfants à bord. Le capitaine Fracasse le bateau recruté en avril 2015 par l’ association A.S.R.L présentée comme repreneur et qui avait signée une convention de gestion avec le Fennec. Convention de Gestion qui aboutira à plomber les comptes de l’établissement.

Le capitaine  d’alors (Denis Cattiaux)  avait mis le cap sur les récifs et quitté le navire avec son lieutenant de vaisseau le président (Bernard Farine) lui même ancien directeur général de l’A.S.R.L. Un véritable imbroglio dans lequel viendra mettre son grain de sel l’Union Locale Cgt de Maubeuge en présentant une liste contre notre syndicat avec la collaboration de la direction démissionnaire. Liste qui sera rejeté par le Tribunal d’Instance de Maubeuge qu’à cela ne tienne l’UL pour parachever le naufrage décide de se pourvoir en cassation.

On nous annonce l’arrivée de Philippe Richard second couteau entendez par là Vice-Président de l’association le Fennec démissionnaire de son poste de vice- président pour prendre la direction par intérim du Foyer, probablement pour exercer les fonctions d’exécuteur testamentaire. Philippe Richard ancien directeur général des papillons blancs du Douaisis en retraite depuis octobre 2011 et connaisseur du milieu Halieutique!

Pendant ce temps le navire continue sa course folle, sirène hurlante vers son naufrage. 

Le Fennec dans la presse: La voix du Nord et Canal FM

Publié dans Cgt le Fennec, Non classé | Pas de Commentaire »

Décès de Georges Séguy

Posté par lefenneccgt le 15 août 2016

13895369_10210528674039228_2654579258056837601_n

De gauche à droite Benoit Frachon, Georges Séguy et Henri Krasucki

La Cgt le Fennec rend hommage à Georges Séguy soyons digne de lui!

Tu peux serrer une abeille dans ta main jusqu’à ce qu’elle étouffe, elle n’étouffera pas sans t’avoir piqué, c’est peu de chose,mais si elle ne te piquait pas, il y a longtemps qu’il n’y aurait plus d’abeilles. »  Jean Paulhan

Georges Séguy figure majeur du syndicalisme de classe, résistant et déporté et décédé le 14 août 2015 .  Il est de 1967 à 1982 le secrétaire général de la  (CGT).  Il succède à Benoit Frachon  et sera remplacer par Henri Krasucki c’est un grand camarade que la Cgt perd, une figure historique du syndicalisme de résistance pendant les années de guerre et d’après guerre.

A son retour de déportation de Mauthausen  il déclare:  » « J’ai tout de suite pensé que dans la mesure où j’avais eu la chance inespérée de figurer parmi les rescapés, de revenir vivant de la déportation, ma vie en quelque sorte ne m’appartenait plus ; elle appartenait à la cause pour laquelle nous avions combattu et pour laquelle tant des nôtres étaient morts ».

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

 

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Le Fennec dans la presse !

Posté par lefenneccgt le 8 août 2016

13902611_1263971700294126_7051170390468950291_n

Maubeuge: la situation du Fennec inquiète; les syndicats montent au créneau

Publié le 09/08/2016

PAR NATHALIE WAROUX

Les syndicalistes CGT et FO pointent du doigt le rapport du Fennec qui laisserait apparaître de très graves difficultés, impliquerait de réduire les charges d’exploitation et de revoir l’organisation de l’établissement. Selon eux, la structure enregistrerait en 2015 un déficit de plus de 200 000 euros.

En l’espace de trois ans, le foyer de vie le Fennec pourrait perdre jusqu’à 8 % de son budget de fonctionnement. Une coupe sèche, qu’il doit au Département qui, pour des raisons d’économies, a décidé de revoir ses attributions. Dans les faits, cela représenterait « jusqu’à 300 000 euros de moins, soit environ 10 équivalents temps plein », explique Fabrice Preux de la CGT. Cette coupe dans le budget serait également conditionnée à l’adoption, par le Fennec, d’un CPOM (Contrat pluriannuel d’objectifs et de moyens) devant une diminution de la masse salariale. Procédure qui échappe pour le moment totalement aux syndicats. « Nous ne sommes pas tenus au courant », déplorent Fabrice Preux, CGT, et Christophe Gruselle de FO. Ceux-ci sont d’autant plus surpris que des mesures de non-remplacement de postes semblent avoir déjà été prises par la direction. Ils évoquent pêle-mêle les postes de deux encadrants, d’un comptable… « Pourquoi ne pas attendre la mise en place du CPOM – qui n’a d’ailleurs toujours pas été négocié – avant de toucher à ces postes ? » Des postes clés si l’on en croit les deux syndicalistes, « alors qu’il va y avoir des départs naturels, liés à la retraite ».

Comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, le Département a délivré, en avril dernier, une injonction pour « difficultés de fonctionnement multiples et récurrents », tant dans l’organisation générale que budgétaire. Il est aussi pointé, selon les syndicats, des manquements aux obligations légales, comme par exemple la mise en place d’un contrat d’établissement, d’une politique de sensibilisation à la lutte contre les maltraitances… « Nous avons été mis au courant de cette injonction très tardivement. Un mois et demi après qu’elle ait été rendue », précise Fabrice Preux. Un délai qui inquiète le syndicaliste, car le Fennec se doit de répondre aux exigences de cette injonction dans un délai de six mois. « Au-delà cela peut entraîner une perte de l’agrément. » Avec le jeu des vacances, le syndicaliste n’est pas confiant quant au respect du calendrier. « La direction ne sera jamais prête. D’ailleurs comment le serait-elle, cela fait 14 ans qu’elle manque à ses obligations. » De ce côté-ci de la barrière, on ne s’attend pas aux miracles. On se demande même si finalement la mise sous tutelle du Fennec ne serait pas la meilleure des solutions. Histoire d’avoir encore un avenir…

Côté direction

Le directeur Daniel Duhamel se montre peu disert sur le sujet. Il explique cependant que l’association n’a pas décidé de supprimer des postes. « Ils sont gelés ça s’arrête là », pour répondre aux restrictions budgétaires.

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Le Fennec doit Vivre Ensemble sauvons l’emploi et le service aux usagers!

Posté par lefenneccgt le 20 juillet 2016

cgtsantactionsociale.gif

Vous avez reçu le rapport financier du trésorier de l’association pour l’année 2015. Comme le note le trésorier : « La situation de l’association fait apparaître de très graves difficultés. Il est urgent de trouver de nouveaux financements et procéder sans tarder à réduire les charges d’exploitation et de revoir d’urgence l’organisation de l’établissement. »

A ce jour le CPOM n’est toujours pas négocié avec la Conseil Général et présenté en Comité d’Entreprise. L’injonction du Conseil Général semble rester lettre morte. Malgré nos demandes aucune négociation n’est ouverte pour la réorganisation de l’établissement avec les syndicats.

Dans l’urgence il semblerait qu’il soit urgent d’attendre, d’ailleurs on nous annonce qu’il ne sera rien fait avant septembre. Attendu les délais légaux de consultation des IRP et le temps des négociations à la fin de l’année nous en serons probablement au même point.

La stratégie de l’association est-elle d’attendre de nouvelles élections dans l’espoir d’avoir en face d’elle un syndicat plus docile prêt à sacrifier les travailleurs ?

Cette stratégie nous conduit dans le mur et le mur s’approchant le pilote accélère.

33 267, 41 € c’est la somme négociée par l’association le Fennec pour le départ de l’ancien directeur qui a simplement quitté son poste au Fennec  pour rejoindre aussitôt son poste de direction à Pôle Santé Service à Maubeuge (Matériel Médical). D’après les déclarations de l’Association et du Nouveau Directeur cette somme n’a pas été prise en compte par le financeur.

En 2015 nous sommes en déficit de plus de 200 000 €, nous l’étions déjà en 2014  dans ces conditions pourquoi avoir versé une telle somme ?

A cela vient s’ajouter 110 000 € d’investissement sans financement.

 

150 000 détourné au nez et à la barbe du Fennec :

L’association le  Fennec avait signé une convention de gestion avec l’ASRL pour 25 000 € par an.  La situation financière n’a jamais été aussi mauvaise, le commissaire aux comptes l’ASRL et l’organisme comptable qui nous contrôlaient. Personne n’a détecté le détournement de 50 000 €/ an pour au moins 150 000 €. Les dispositifs de contrôle étant insuffisants c’est TRACFIN qui a détecté la « fraude »  C’est 150 000 € ne sont pas dans le déficit, l’instruction est en cours et un jugement pénal est à intervenir.  S’il y a un coupable éventuel il y a des responsables par négligence.

Les baisses budgétaires :

 imposées par le département du Nord aux établissement Médico-sociaux.   Traduit une politique d’austérité qui va engendrer des suppressions de postes.

Les conditions de travail se dégradent depuis trois ans, les salariés sont à bout, le manque de remplacement, la suppression de deux postes éducatifs engendrent une baisse de la qualité des services.

L’augmentation des arrêts maladie est également liée à ces dégradations des conditions de travail.

La suppression de postes supplémentaires ne permettrait plus le fonctionnement du foyer.

La direction manœuvre avec une liste de pseudo-cgt  pour tenter d’ écarter un syndicat Cgt qui défend l’intérêt des travailleurs. L’association tente d’échapper à sa responsabilité dans la gestion du foyer.

Les salariés du Fennec ne doivent pas se diviser, dans la tourmente que nous traversons. Seul l’unité et la solidarité entre travailleurs peuvent nous sauver.

La survie du Foyer est en jeu et les emplois. La qualité du service rendu aux usagers dépend du nombre de personnes pour assurer le service.

Les salariés ne sont pas responsables de la situation, ils ne doivent pas être les dindons de la farce. Les usagers sont en droit d’attendre un service de qualité.

NON à l’austérité imposée par le  Conseil Départemental, NON à la division orchestrée. Non au service minimum toute l’année!

 

 

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

NOTE CHÈQUES VACANCES COMITE D’ENTREPRISE

Posté par lefenneccgt le 3 juillet 2016

NOTE CHÈQUES VACANCES COMITE D’ENTREPRISEFOYER LE FENNEC

 

1) rappel des règles : 

Les chèques vacances  attribués par le C.E sans participation de l’employeur sont exonérés de charges sociales, cette exonération de charge est conditionnée à la fixation de critères sociaux.

Le Comité d’Entreprise fixe librement les des critères sociaux : catégories socioprofessionnelles, tranches de salaires, quotients familiaux, nombre d’enfants, etc.

Le principe de non-discrimination oblige le comité à fixer les mêmes critères pour tous les salariés qu’ils soient en CDD ou en CDI

2) Les critères au Fennec :

a)    ouverture des droits :

Pour ouvrir droit aux chèques vacances, le salarié doit avoir 800 heures dans l’année de référence d’un contrat continu. Sur le principe de non-discrimination cette règle s’applique au Contrats à Durée Indéterminée et au Contrat à Durée Déterminée.

b)    Critères sociaux :

Au Fennec le Comité d’Entreprise a choisi comme critère la catégorie socioprofessionnelles déterminées par le coefficient de base en attribuant (sans participation des salariés) des chèques vacances de 70 € à 220 € par tranche de 50 € ( 70, 120,170,220) les salariés aux plus faibles revenus percevant les sommes les plus importantes.

Que s’est-il passé en 2015 ?

Ces critères existent depuis 2008. Remis en cause en 2015 par l’URSSAF du Nord qui réfutait le principe de l’établissement de critères dans le département URSSAF qui depuis est revenu sur sa décision suite à un arbitrage par le ministère entre L’URSSAF et l’ANCV.

 L’URSSAF confirme au Comité d’Entreprise du Fennec par lettre d’avril 2016 que le CE doit appliquer des critères sociaux, nous avons donc repris les critères suite à cette confirmation, comme décidé au CE de mars 2016.

Pour plus d’infos : 

Vous pouvez consulter sur les sites Internet de l’URSSAF et de L’ANCV pour plus d’infos

Les Chèques vacances ont été créés par l’ordonnance le 26 mars 1982 instituant l’Agence Nationale pour les chèques-vacances (ANCV) pour aider les travailleurs à partir en vacances. C’est l’Agence Nationale pour les chèques-vacances qui délivre aux employeurs ou aux comités d’entreprises les chèques d’une valeur faciale de 10 €, de 20 €, de 25 € et de 50 €.

Les élus du Comité soucieux de justice sociale ont décidé dans le cadre de la législation d’aider proportionnellement les travailleurs en fonction de leurs revenus.

         Le Comité d’Entreprise finance en fonction de son budget, les chèques vacances dans leur intégralité, ainsi que les bons de Noël.

         Les comptes du Comité D’entreprise sont visés par le Cabinet Fiduval Résidence Le Prieuré - 18 Rue Vauban 59600 MAUBEUGE avec qui le Comité D’entreprise à un contrat. Ce choix a été fait afin de garantir l’exactitude des comptes et la transparence auprès des salariés.

         Nous rappelons que l’employeur a versé avec un retard la contribution obligatoire au Comité d’Entreprise.

         La réduction des postes annoncés diminuera la contribution de l’employeur au Comité.

         Seuls les élus ont compétences pour Gérer le Comité d’Entreprise toutes questions est donc à poser aux élus, ou au président qui inscrira avec la secrétaire la question à l’ordre du jour du Comité d’Entreprise.

         Le Comité d’Entreprise a voté une délibération pour déposer plainte avec constitution de partie Civile (poursuites obligatoires) pour entrave à son fonctionnement, notamment pour ne pas avoir organisé la réunion ordinaire de mai 2016. Plainte contre le président du C.E et le Président de l’Association.

         Les élus du C.E

 

 

 

 

        

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

12345...16
 

loi malraux versailles |
Mairie de Grépiac |
Abel Desestress |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les nouvelles "Lettres de N...
| miloudmedj
| L' ÎLE DANS L'ÎLE