La démocrature chaussée de bottes!

Posté par lefenneccgt le 16 mai 2016

12919877_213361632369411_5127371842756489188_nCe néologisme nait de la contraction de dictature et démocratie, nous semble bien définir le système oligarchique tant politique,économique que médiatique qui règne en Europe et dans une grande partie du Monde. 2005 le traité de constitution européenne est rejeté à 54 % par le peuple Français peu importe la souveraineté du peuple il sera imposé sous un autre nom en 2007 à Lisbonne avec l’appui du PS et de la droite.

Médias, spécialistes en tout genre, politiques, économistes pour la grande majorité d’entre eux nous expliquent à longueur d’année  « There is no alternative » donc s’il il ni a pas d’alternative, il ni a pas par conséquence de démocratie. Plus rien ne peut être discuté, débattu, contredit l’économie ultra-libéral étant érigée en loi naturelle au même titre que la loi de l’apesanteur ou la loi gravitationnelle! AMEN

6a00d8341c622e53ef01b8d1da0b86970c la Tatchérisation des esprits dont le laboratoire d’essai a été le Chili d’après 1973 gouverné par Pinochet s’est étendu au monde dit démocratique. La chute du mur de Berlin considérée par les néo-libéraux comme la « fin de l’Histoire » a imposé le modèle de l’économie de marché qui selon ses promoteurs se régulerait de lui-même. Dés lors l’Europe n’avait nul besoin de s’occuper de politique, l’instauration d’institution réellement démocratique était inutile puisque l’économie suffirait au bonheur des peuples. La sacro sainte économie de marché régulant comme par magie les inégalités par la politique de l’offre. Le verbe avoir remplaçant définitivement le verbe être  » je possède donc je suis! ».

Les élections ne servant plus a choisir un modèle, mais simplement a choisir des individus, voir un individu qui détient tous les pouvoirs et qui applique la même politique sociale et économique à quelques nuances prés. Nuances de plus en plus infimes et plutôt sémantiques que réelles!

Dans notre pays les institutions de la 5° république aggravant même la situation le peuple étant réduit à choisir l’idiot utile qui le gouvernera. On invente même l’expression de « Partis de Gouvernement » relayant les autres acteurs politique au second et voir troisième plan! Les élections à deux tours permettent d’éliminer par le vote dit « vote utile » les opposants pour au deuxième tours choisir le grand timonier chargé d’appliquer les lois dictées par la finance. 

Le problème est pour eux qu’il ne suffit pas de décréter la fin de la lutte des classes pour que celle-ci disparaisse. Ceci d’autant plus que les classes dirigeantes continuent à la mener contre les classes populaires réduisant années après années les conquis sociaux des classes laborieuses.

Le premier moyen de faire baisser le coût du travail donc de moins répartir les richesses et d’entretenir un chômage élevé qui favorise la concurrence entre les travailleurs d’un même pays ou d’une même entité (ex l’Europe) les travailleurs acceptant dés lors des salaires plus bas pour éviter le chômage et les chômeurs acceptant des salaires bas pour échapper à leur conditions de privé d’emplois. Toutefois il faut tout de même verser une obole pour acheter la paix sociale donc créer une allocation type RMI ou RSA qui sera elle financée par les travailleurs eux mêmes.

La peur du chômage permet également de faire accepter des sacrifices qui n’auraient pas été à coup sûr consentis dans une société du plein-emploi.

Deuxième choses inventer un responsable ou des responsables  de la situation que l’on a soi-même engendré, c’est le rôle dévolue à l’immigré, à l’étranger quitte à jouer avec le feu et faire monter le racisme, la xénophobie.

Troisième solution la Guerre menée contre n’importe qui, n’importe comment et encore mieux contre un ennemi non réellement identifié nommé le terrorisme. Terrorisme naît des guerres elles mêmes les exemples ne manquent pas IRAK, Libye, Afghanistan, Syrie etc…

Sauf que ces stratégies ne se mettent pas en place sans que des oppositions naissent et que des « scrogneugneux  » râlent et ne se laissent pas manger tout crus! Ceux sont aujourd’hui les « nuits debout », les syndicalistes, certains politiques. Les opposants  seraient selon nos dirigeants minoritaires mais les résistants ont-ils déjà été majoritaires? En tout cas ils ont toujours fini par vaincre!

Bien sur on rêve dans les hautes sphères de virer les mauvais syndicats pour conserver ceux qui plaisent au patronat, cadenasser toute opposition en verrouillant toutes les institutions. Là encore on invente une sémantique, les manifestants sont soit des militants de syndicats archaïques, des casseurs de tout poils. Bref le printemps c’est bien chez les arabes mais pas dans notre belle république que ces fossoyeurs défendent à coup de gaz et de coups de triques noirs.

Même la représentation nationale est niée par l’utilisation du 49-3!

La loi El Khomri est un épisode de la lutte des classes, les opposants qui en ont marre d’être bâillonnés,d’en prendre plein la gueule se radicalisent.

De quel coté est la violence? Du coté de ceux qui disent non ?

Peut-on comparer les quelques vitrines cassés, les quelques poubelles incendiées au sacrifice social de millions d’individus, de générations entières, à la destruction de notre planète, de nos  écosystème, à la destruction et aux morts engendrés par les guerres?

Nous les sans dents, nous ne demandons pas grand chose vivre dignement nous suffit.Mais si vous continuer à nous humilier nous serons sans pitié, il en restera toujours parmi nous qui refuseront de se taire, nous ne LÂCHERONS RIEN! 

Messieurs les dirigeants la violence et de votre coté, votre surdité vous conduit à l’absurdité. Vos chiens de garde finiront par vous mordent. Vous faîtes de nous des casseurs mais l’histoire avec un grand H fera de nous des héros. L’histoire vous balaiera et nous acquittera!  

Stop à la violence d’état!

Image de prévisualisation YouTube

pink_floyd_the_wall_stillDe nombreux témoignages, vidéos font état de violences policières, contre des manifestants le gouvernement. Les stratégies utilisées par les forces de l’ordre ont pour but de laisser dégénérer les manifestations comme le dénonce également la Cgt police. Lors de la manif de Lille une stratégie de nasse a été utilisée beaucoup de manifestants racontent des gazages et matraquages au hasard sans discernement. Ces témoignages se recoupent partout en France ce qui démontre sans conteste qu’il s’agit d’une stratégie des autorités pour discréditer le mouvement social.

Image de prévisualisation YouTube

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Manifestations 17 mai 2016

Posté par lefenneccgt le 16 mai 2016

1829628200_B978072608Z.1_20160310063007_000_G7M6BVG4P.2-0

Maubeuge 8 h 00 parking M.C.A Zone industrielle Grèvaux les guides.

Valenciennes 10 heures Places d’Armes.

Manifestation Régionale: Lille 14 h 30 Porte de Paris

Sans titre

Publié dans Actues | Pas de Commentaire »

Grèves et Manifs 12, 17 et 19 mai

Posté par lefenneccgt le 11 mai 2016

TRACT RECTIFIE APPEL Loi Travail 12 et 17 MAI 2016

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Manifestation Régionale 12 mai 2016

Posté par lefenneccgt le 10 mai 2016

Sans titre

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Nord: Jean-Renè Lecerf s’en prend aux plus démunis!

Posté par lefenneccgt le 4 mai 2016

Sans titreVous avez reçu le magazine le nord dans vos boites ( le consulter) ce numéro « spécial budget » est destiné à justifier l’austérité. Certes l’état ne respecte pas ses engagements des compensations promises sur les transferts de compétences dus aux loi successives de décentralisation ICI ce sont -37,4 M€ par an soit un déficit cumulé pour le nord de 127,7 Millions d’ €uros. Les gouvernement Sarkozy et celui de Hollande prompts à faire des cadeaux aux actionnaires et au grand patronat (Pacte de responsabilité CICE) étranglent par ailleurs les collectivités locales. Jean-René Lecerf chantre du libéralisme traduit cette politique et s’attaque aux plus démunis.

Augmentation des impôts sur le foncier bâti de 4.4 points soit 100 millions d’euros et s’attaque en même temps au service public pompiers etc, rénovation des collèges etc.

Fin de la gratuité des transports scolaires qui frappera particulièrement les familles les plus pauvres qui ne pourront pas échapper à cette dépense.

Culpabilisation des bénéficiaires du RSA alors que nombre d’entre eux renonce à percevoir cette aide, c’est concrètement les politiques d’austérité de casse du social et du secteur économique qui oblige ces personnes à survivre par le RSA.

Pour le social ce sont des baisses significatives (8% à 15%) des budgets des établissements qui frapperont en premier les usagers et les personnels conduisant à des baisses massives de la masse salariale.

Le secteur le plus touchés la petite enfance,suivi par le handicap et les personnes âgées ainsi on peut lire page 11 pour ces secteurs qu’il faut favoriser le maintien à domicile, intention louable mais en réalité prétexte fallacieux pour justifier de tirer à boulet rouge sur ces secteurs.

Le maintien à domicile ne correspond pas aux réalités de terrains, aux capacité physiques, psychiques et intellectuelles de nombres de ces personnes qui seront en réalité abandonné à leur sort.

On lit également pour le secteur de l’enfance  » notre objectif est de réduire considérablement le nombre de procédures judiciaires » il s’agit  surtout en réalité  de l’enfance maltraitée. Bien sûr aucune alternative concrète n’est proposée au contraire la suppression de personnel empêchera le suivi des familles par des professionnels.

Associations, professionnels et syndicats doivent monter aux créneaux pour défendre le secteur.

Ci-dessous extrait du magazine

Sans titre

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

1er mai Fourmies Honte au Maire de la ville

Posté par lefenneccgt le 30 avril 2016

 

 

1er mai Fourmies, Honte au Maire de la ville

 

800px-Le_petit_Parisien

Mickaël Hiraux, maire de Fourmies encartés UMP (L.R), insulte la mémoire ouvrière en polémiquant sur l’organisation du défilé du 1er mai à Fourmies. Il entend imposé aux organisations syndicales et particulièrement à la Cgt l’organisation de cette journée. Le 1er mai est la fête des travailleurs et Fourmies est une tâche de sang dans l’histoire du monde ouvrier. Les ouvriers revendiquaient la journée de travail de 8 heures symbolisée par le triangle rouge : 8 heures de travail, 8 heures de loisirs, 8 heures de sommeil.

95800805_oEn 1891, nous sommes sous la III°république Charles de Frecynet Président du Conseil un des initiateurs du Boulangisme dirige la France. A l’époque le 1er mai est la journée internationale des revendications des travailleurs ( journée de grève) C’est en avril 1947 que le 1er mai sera érigé en jour chômé et payé et deviendra « Fête du Travail », sur proposition du dé­puté socialiste Daniel Mayer et avec l’accord du ministre du Travail, le communiste Ambroise Croizat, le 1er Mai devient dans toutes les entreprises publiques et privées.

L‘histoire du 1° mai commence en 1886 à Chicago (ici). Mais revenons à Fourmies, alors que les travailleurs revendiquent la journée de 8 heures, les patrons apposent sur les murs de la ville une affiche affirmant leur détermination à ne pas faire de concessions. Sous leur impulsion, le maire de la ville demande l’envoi de deux compagnies d’infanterie du 145e régiment de ligne (basé à Maubeuge) au sous-préfet d’Avesnes.

Les ouvriers scandent : c’est la journée de travail de 8 heures qu’il nous faut ». À 9 heures, après une échauffourée avec les gendarmes à cheval, quatre manifestants sont arrêtés. Dès lors le premier slogan, « c’est les huit heures qu’il nous faut », est suivi par « c’est nos frères qu’il nous faut ».

18 h 15 : 150 à 200 manifestants arrivent sur la place et font face aux 300 soldats équipés du nouveau fusil Lebel qui contient 9 balles (une dans le canon et huit en magasin) . Les cailloux volent ; la foule pousse. Pour se libérer, le commandant Chapus fait tirer en l’air. Rien ne change.Il crie : « Baïonnette ! En avant ! ». Collés contre la foule, les trente soldats, pour exécuter l’ordre, doivent faire un pas en arrière. Ce geste est pris par les jeunes manifestants pour une première victoire. Kléber Giloteaux, leur porte drapeau s’avance.Il est presque 18 h 25… le commandant Chapus s’écrie : « Feu ! feu ! feu rapide ! Visez le porte-drapeau ! ». Bilan : neuf morts, trente cinq blessés (au moins) en quarante cinq secondes.

Les Morts:

  • Maria Blondeau, 18 ans
  • Louise Hublet, 20 ans
  • Ernestine Diot, 17 ans
  • Félicie Tonnelier, 16 ans
  • Kléber Giloteaux, 19 ans
  • Charles Leroy, 20 ans
  • Émile Ségaux, 30 ans
  • Gustave Pestiaux, 14 ans
  • Émile Cornaille, 11 ans
  • Camille Latour, 46 ans (décède des suites de ses blessures le lendemain)

 

Monsieur le Maire,

Le 1er mai est la fête des travailleurs et appartient aux organisations syndicales, La Cgt naîtra d’ailleurs 4 ans plus tard en 1895 par la volonté des travailleurs de s’organiser face au patronat et aux politiques réactionnaires dont vous êtes le digne héritier, honte à vous de salir cette mémoire du mouvement ouvrier qui est mondialement connue. Votre jeunesse relative et votre mandat de Maire ne vous permettent pas de jouer les révisionnistes de notre histoire, celle de la classe des travailleurs!

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Non classé | 1 Commentaire »

Manifestations du 28 avril 2016 (Nord)

Posté par lefenneccgt le 27 avril 2016

cgt santé et action sociale 2 Journée de Grèves et de Manifestations

Maubeuge 9 h 30 Place de Wattignies.

Valenciennes 10 h 00 Place d’armes.

Lille 14 H 30 Porte de Paris.

autres Manifs dans le nord :Boulogne,10h, Quai Gambetta,Arras, 10h, Place de la Gare,Calais, 10h, Place de la Nation,Douai, 10h, Place Carnot,Dunkerque, 15h, Place J.Bart,Cambrai, 10h, Hôtel de Ville,Halluin, 10H, Départ 143 rue de Lille à Halluin (Tourcoing, Roubaix, vallée de la Lys)

 

13041440_891689644286537_8145235558634495161_o

Image de prévisualisation YouTube

 

Publié dans Actues | Pas de Commentaire »

Fennec :Propositions élus Cgt au CHSCT (ateliers)

Posté par lefenneccgt le 23 avril 2016

cgt santé et action sociale 2

La Cgt revendique depuis des années la réouverture des ateliers, le processus est ouvert depuis le début de cette année mais en dehors des projets éducatif d’ateliers aucune proposition d’organisation du travail n’a été faite au CE et au CHSCT par la responsable chargée de cette organisation. Il y a un mois nos élus CHSCT en accord avec le syndicat proposaient des solutions restées sans réponse à ce jour. Contrairement à ce qui est dit par la direction les syndicats ne bloquent pas le processus. Par contre il n’est pas question de profiter de la situation pour augmenter le temps de travail à salaire égal comme le propose les responsables de l’association.

Préconisations du CHSCT sur la réorganisation et la réouverture des ateliers

 

  • Ouverture des ateliers pour les résidents du lundi au vendredi (sauf jours fériés) de 9 h15 heures à 15h45 heures. Les personnels éducatifs arrivent à 9 heures pour la préparation et ont 15 mn pour la fermeture.
  • Les résidants arrivent à 9 h 15 et retournent sur les lieux de vie à 15 h45
  • De 9 h 15 à 9 h 30 temps d’accueil des usagers et appel.
  • Si un résidant manque à l’appel les ateliers préviennent le pavillon concerné.
  • Pause café, cigarette etc vers 10 h 30 et 14 h 45 l’après midi
  • 9 ateliers sont ouverts, compte tenu des absences diverses (congé maladie, congé payés, réduction du temps de travail, récupération etc) 5 ateliers minimum sont ouverts. La salariée « polyvalente » remplace sur les ateliers dés que le nombre d’atelier descend sous le seuil de 5.
  • Tous les usagers bénéficient des ateliers. Sur la journée la répartition se fait par moitié des résidants entre les ateliers et les pavillons, les externes sont accueillis sur les ateliers.
  • Les résidants en difficultés descendent aux ateliers, accompagnée de la 5° personne ou/et de  la salariée polyvalente qui font les transmissions. Il remonte à 15h 45 dans mêmes conditions
  • Le CHSCT propose aux organisations syndicales de modifier les horaires d’internat le jeudi en semaine A de 14 h 15 à 22h 15 la semaine B le lundi et Mardi de 6h45 à 14 h 15. En semaine C de 6 h 45 à 14 h15 vendredi en  semaine A de 14 h 15 à 22 h 15 et en semaine D de 14 h 30 à 22 h 15 pour assurer la continuité du service et respecter le volume horaire.
  • Le CHSCT préconise la création d’une équipe de suppléance.
  • Les médicaments sont donnés (en semaine) en salle de restauration par et sous la responsabilité de  l’infirmière de service, accompagnée d’un référent pavillon désigné sur un planning. Les cahiers de traitements sont suivis par l’infirmière. Demander à la pharmacie de préparer des rouleaux pour les midis.
  • Un planning est fourni sur pavillons pour les usagers qui doivent se rendre aux ateliers matin et après-midi
  • Un cahier de liaison est mise en place entre les pavillons et les ateliers.
  • Les résidants ont un référent atelier et un référent internat.  
  • Les résidants malades sont pris en charge par l’internat.
  • Les énurésies pendant les ateliers sont prises en charge par l’internat.
  • L’internat prend en charge les actes de la vie quotidienne, les achats de vêtements etc. les  activités de loisirs.
  • Les rendez-vous médicaux sont assurés en priorité par l’infirmière présente.
  • Les ateliers prennent en charge leurs activités et les sorties, transferts se rattachant à cette activité. (exemple ferme au salon de l’agriculture..)
  • Certaines sorties des ateliers peuvent être renforcées dans l’encadrement par la personne polyvalente ou la 5° des pavillons.
  • Rôle et fonction de chacun et de chaque service doivent être clarifiés.
  • Les chefs de service externat et internat se transmettent les informations et les font remonter sur leurs équipes respectives.
  • Le CHSCT fera un bilan dans les six mois de la réouverture.

    Maubeuge le 28 / 03 / 2016

dsc_0686

 

Le CHSCT

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Fennec: pour la Cgt l’austérité c’est NON!

Posté par lefenneccgt le 22 avril 2016

cgt santé et action sociale 2Travailler plus pour gagner moins:

Ce 19 avril 2016 les élus Cgt et les syndicats ont rencontré les responsables de l’association. Dans le contexte de réduction budgétaire imposé par le Conseil Départemental (baisse de 8 % du budget sur trois ans) L’association par les voix de son président et de son Vice président nous demande d’augmenter notre temps de travail de 33 heures à 35 heures sans augmentation de salaire.

Ce n’est pas acceptable, les salariés ne peuvent plus se voir imposer des sacrifices. En 1998 la valeur du point était de 3.40 € en avril 2016 elle est de 3.76 soit une augmentation de 10, 58 % alors que dans le même temps l’inflation officielle a été de 28.3% soit une perte de pouvoir d’achat de 17, 72 %.

La baisse du temps de travail en 2000 a donc largement été payé par les salariés, d’autant plus que cette baisse a été annulée par l’augmentation des trimestres nécessaire pour partir à la retraite. On travaille moins sur l’année mais plus sur sa vie (merci Sarkozy, merci Hollande)

Les salariés voient déjà leurs conditions de travail se dégrader du fait de la baisse du nombre de remplacements.

Fusion/absorption l’AFEJI est bien en embuscade !

Le président de l’association a bien confirmer ce que nous pressentions. Un nouvel épisode de fusion après celui avec l’ASRL. L’AFEJi serait bien placée comme prétendante au mariage. L’AFEJI subit également une baisse de ces budgets (15% sur trois ans) et ne remplace plus certains départs en retraite. Nous sommes donc très vigilants et méfiants sur des solutions toutes faites et qui ne sont pas la panacée à laquelle l’on voudrait nous faire croire.

La politique d’austérité imposée par le gouvernement et le Conseil départemental est accompagnée par notre association. Le Président novateur, a même évoqué la loi El Khomri comme si il s’agissait d’une solution d’avenir.

Le vice-président lui rêvait d’un avenir avec la CFDT, fustigeant notre archaïsme et louant l’avenir des syndicats réformistes prêts à des concessions. Nous suggérant que nous devrions prendre exemple sur la Centrale de Laurent Berger.

Nous avons rétorquer par une fin de non-recevoir les salariés ont assez payé, se sont assez sacrifiés. Pas question de subir la politique du MEDEF même si celle-ci est présentée sous l’étiquette édulcorée de l’économie sociale et solidaire.

Usagers et salariés n’ont rien à gagner à l’austérité

Autant de raisons de se mobiliser en masse le 28 avril 2016.

Grève au Fennec, 9 h 30 Manifestations interprofessionnelle 9h30 place de Wattignies à Maubeuge. Manifestation Régionale 14 heures 30 Porte de Paris à Lille.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

 

 

 

Publié dans Cgt le Fennec, Non classé | Pas de Commentaire »

Manifestations 28 avril Maubeuge et Lille!

Posté par lefenneccgt le 21 avril 2016

13041440_891689644286537_8145235558634495161_o

Publié dans Actues | Pas de Commentaire »

123456...59
 

loi malraux versailles |
Mairie de Grépiac |
Abel Desestress |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les nouvelles "Lettres de N...
| miloudmedj
| L' ÎLE DANS L'ÎLE